Template6

jeudi 29 juin 2017

Hapax

HAPAX est un collectif fondé en 2015 par cinq jeunes de la région nyonnaise. Ayant grandi entre Genève et Lausanne - et dans une plus large mesure sur l’arc lémanique - ils ont été témoins de la richesse culturelle de la région.

Au coeur de ce vivier artistique où naissent les collectifs d’artistes de jeune génération, le projet d’HAPAX a rapidement été clair et pertinent : il fallait concentrer les masses, canaliser les énergies et catalyser la synergie.

soundcloud

https://soundcloud.com/batamaji/witef-mix-zahar-bata-maji-hapax-21

facebook

https://www.facebook.com/collectifhapax21/

jeudi 29 juin 2017

Disco Channel

Disco Channel, qui est le leader et créateur de Polygone Research Recordings, c'est un étranger dans le domaine de la musique électronique suisse. Dès que le vaisseau mère a atterri, Disco a commencé à produire et à publier une grande quantité de morceaux.

De la musique House galactique à la Deep Techno, de la musique Soul des étoiles à l'indie Hiphop, Disco Channel et ses innombrables projets parallèles ont pour mission de répandre l'amour inconditionnel sur la Terre et ses habitants.

Disco a également joué avec certains des plus grands noms de l'industrie, comme Carl Cox, Ricardo Villalobos, Seth Troxler, Praslesh, tINI et bien d'autres ...

beatport

https://www.beatport.com/artist/disco-channel/139437

facebook

https://www.facebook.com/discochannelofficial/

jeudi 29 juin 2017

From disco 2 disco

"Nous venons du disco et nous y retournons, …

From disco 2 disco est un collectif de 4 djs réunis par l'amour du disco, proposant une aventure sonore, en puisant l’énergie dans les mélodies électroniques de Giorgio Moroder et la voix suave de Donna Summer.

Le Nu Disco ?
Il suffit de quelques artistes pour vous l’expliquer : Daft Punk, Aeroplane, Todd Terje, …

soundcloud

https://www.mixcloud.com/FromDisco2Disco/

facebook

https://www.facebook.com/FromDisco2Discooo/

vendredi 30 juin 2017

John Dear

"John Dear is a motherfucker" qu'il va désormais falloir entonner avec une rasade d'ironie dans la gorge. John Dear est un connard magnifique. De ceux qui dépucellent sans cesse leur existence avec la poitrine qui brûle. De ceux qui font l'amour contre le temps. De ceux au fond, qu'on paierait pour détester, le soir, en s'expulsant de la rame pour aller noyer ses frustrations dans un bourbon de supérette. Peut-être parce que John Dear incarne à lui seul cette crise de la quarantaine exemplaire, qu'on ne croise jamais chez le voisin ou dans les nanars d'un Klapisch. Une crise poétique, électrique, tendue comme un quotidien qu'on refuse de voir s'écouler dans l'évier familial avec ses rêves de gosses. Ici, pas question de troquer le point G contre un col en V. Pas d'amant dans le placard à strings, ni de Porsche Cayenne dans le garage. D'ailleurs John Dear n'a pas de garage, mais une petite bicoque jaune où il s'est promis de franchir toutes les nuits la ligne rouge. Quatre murs plantés entre les pavés lausannois où la chaleur des corps défie le volume d'un ampli qui supplie de le laisser hurler.

Dans le monde de John Dear, le blues décharné froisse la bienséance dans des costards taillés à la machette et les desperate housewives se tapent des routiers contre des juke-box en leur crachant des alexandrins sur l'épaule. Oui, John Dear est un connard. Un connard dont la carcasse anguleuse gravit son époque en plantant des riffs dans le roc. Parce que John Dear, ladies and gentlemen, est un groupe de rock.

Sous sa barbe de redneck à croix blanche, se cache le nouveau fantasme sonique de Catia Bellini et Guillaume Wuhrmann. Deux inséparables qui n'ont plus vingt ans, mais qui se sont payé une éternité en racontant l'épopée de leurs antihéros imaginaires. Après avoir sublimé Zorg sur toutes les scènes du pays avec des refrains pop cramés au feu de bois, ils ont convié John à marcher sur les braises. Deux têtes, quatre bras. Et si Guillaume a voulu se lover contre son timbre goudronneux, Catia lui a tenu le crachoir dans la peau d'Alma June. La fiction, toujours, pour apprivoiser cette saloperie de réalité. Dans leur petite baraque jaune, durant plus d'une année, ils ont respectivement envoûté guitare et batterie, digéré les Black Keys, Jack White et leurs descendants, en plongeant leurs phalanges dans le classic rock 80's et en buvant des couchers de soleil au goulot.

John Dear, au fond, c'est ce type à la quarantaine rutilante, qui a eu la bonne idée de sauter dans les shorts d'Angus Young avant de traverser les Etats-Unis dans un roman qu'il n'aura jamais la maladresse de terminer.

Fred Valet

site web

http://www.johndear.ch/

youtube

https://www.youtube.com/user/johndearmusic

video

 

vendredi 30 juin 2017

Road Fever

ROADFEVER vous délivre un Hard Rock puissant avec de superbes mélodies qui vous ramène aux sonorités de groupes tels que AC/DC, ZZ Top, Scorpions, Def Leppard ou encore Lynyrd Skynyrd. Formé en 2005, le quatuor Suisse a établi une réputation de groupe énergique en live.

En 2013 il signe un contrat de distribution mondial avec le Label Allemand « Avenue of Allies ». ROADFEVER ont également partagés des scènes et festivals avec Scorpions, Blackfoot, Trust, Uli John Roth, Pretty Maids, Rhino Bucket, Eric Singer Project, Little Caesar, Bonafide et encore d’autres.

site web

http://www.roadfever.ch

facebook

https://www.facebook.com/ROADFEVER-80940362531/ 

video
 

vendredi 30 juin 2017

Rocket Van

Conçu en décembre 2014. Rocket Van roule au-delà des limites de vitesse sur l’autoroute du rock alternatif. Après être passé par Festi’neuch en juin 2015 et Balelec en mai 2016, les 5 Neuchâtelois continuent à répandre dans les airs leur indie-rock aux sonorités british teinté d’électronique.

Leur EP nommé “Prototype” est sorti en avril 2016, ce qui leur a valu notamment un passage dans l’émission Rockspotting de Couleur 3. Leur CD 4 titres est disponible sur iTunes, GooglePlay, Spotify et Youtube.

facebook

https://www.facebook.com/rocketvanband

youtube

https://www.youtube.com/rocketvanband

 

video

 

samedi 01 juillet 2017

TM 300

Avec plus de 600 spectacles à son actif depuis 1999, TIME MACHINE est aujourd’hui reconnu comme un des meilleurs groupes suisses de scène, grâce notamment à de véritables triomphes au Montreux Jazz Festival 2013, 2009 et 2008, au Caprices Festival 2013, 2011 et 2009, ou à l’occasion d’événements de prestige dans des villes comme Pékin, Marrakech, Florence, Venise, St-Moritz, Birmingham, Zermatt, Verbier, Zurich ... TIME MACHINE a le professionnalisme et le talent nécessaires à l’interprétation des plus grands tubes disco-funk et soul d’artistes de légende tels que Michael Jackson, Aretha Franklin, Stevie Wonder, ABBA, Bee Gees et Donna Summer. La formation compte quatre musiciens et deux chanteuses-danseuses charismatiques et énergiques.

Bien plus qu’un groupe de reprises, TIME MACHINE propose un show 100% live, dynamique, festif et dansant, incluant des chorégraphies et rendant hommage à une époque – les années 70 et 80. En costumes à paillettes, la formation entame un voyage dans le temps, pour le plus grand plaisir des spectateurs qui dansent et chantent avec le groupe, toutes générations confondues ! TIME MACHINE s’est imposé comme la référence incontournable en Suisse romande pour l’animation de grands évènements (Montreux Jazz Festival, concert au Miles Davis Hall lors de la soirée spéciale en hommage à Claude Nobs, Meeting aérien AIR14, Championnats du Monde de Ski Alpin 2009, Tour de France 2009, Athletissima 2009, Gymnaestrada 2012, Championnats du Monde de Course d’Orientation 2012, Xtreme de Verbier 2010, Festifoot 2010, EURO 2008, Fêtes de Genève, ...). En juillet 2010, TIME MACHINE a fait la première partie du groupe Björn Again, mondialement connu pour son spectacle basé sur les tubes d’ABBA. TIME MACHINE est la référence incontournable pour l’animation 100% live des plus prestigieuses soirées privées, d’entreprises, de gala ou de charité (Soirée de gala Baume et Mercier au SIHH 2011, Rolex, Chopard, World Economic Forum, Crédit Suisse, Roche, Total, Nespresso, Phillip Morris, Comité Olympique, Logitech, ONU, Procter & Gamble, soirées de charité telles que La Nuit des Neiges, le Bal du Printemps, ProTransplant ...). FRIDA LYNGSTAD (ABBA), ROGER TAYLOR (QUEEN), KEITH FORSEY (DONNA SUMMER, BONEY M) PHIL COLLINS et CLAUDE NOBS (MONTREUX JAZZ FESTIVAL) ont assisté à plusieurs concerts de TIME MACHINE et ont personnellement félicité le groupe. TIME MACHINE est avant tout l’exceptionnelle synergie musicale d’un groupe unique, dont l’enthousiasme et l’énergie communicative soutiennent son but ultime : vous faire passer une soirée inoubliable, et ce n’importe où dans le monde ... !

 
Site web

http://www.tm-music.com

facebook

http://www.facebook.com/timemachinediscoshow

youtube

http://www.youtube.com/timemachinemusic

video

samedi 01 juillet 2017

Take Me Home

On n’avait pas entendu aussi sérieux en matière d’indie-pop depuis bien longtemps !

Sur leur troisième album « Coming Of Age », le trio genevois Take Me Home publie dix titres imparables qui feront danser même le plus stoïque des nihilistes. Le groupe ne se trompe pas en nommant un de ses nouveaux titres « Here To Please You », puisqu’il est l’auteur d’une musique qui titille franchement la perfection et qui délivrera – forcément, a-t-on envie de dire- des instants de pur bonheur.

Les genevois invitent dans une odyssée dorée, où la beauté des choses défile petit à petit, célébrant ces moments que l’on partage, ces genoux qui bougent au rythme de beats ultra-efficaces et ces gosiers qui s’émerveillent de ces mélodies quasi romanesques. Il y a les influences so british, les synthés stellaires, la basse groovy, les guitares à l’électricité palpable, et surtout, les refrains taillés pour des stades, où on est saisi de l’envie de prendre tout le monde autour de nous dans les bras et de se dire que finalement, il est plutôt beau ce monde.
Après plus de 120 concerts (dont le Montreux Jazz, Gurten, etc.) et un deuxième album produit par le britannique James Lewis (The Wombats, Dead Sara, etc.), Take Me Home a cette fois-ci travaillé avec Christian Pahud (Honey For Petzi, Larytta) à la production, puis enregistré au fameux Kitchen Studio de Genève. Créé dans leur ville d’origine, donc, l’album combine une justesse mélodique toujours imparable à l’incroyable intelligence du trio, qui maîtrise le format pop comme peu savent le faire.

En fin de compte, « Coming Of Age » porte bien son nom, puisqu’il dévoile toute l’élégance et la maturité du groupe. Une efficacité redoutable, un album percutant.

site web

http://www.takemehomemusic.com

facebook

https://www.facebook.com/TakeMeHomeBand/

video








 

samedi 01 juillet 2017

Hey Satan

HEY SATAN est un power trio originaire de Lausanne, en Suisse.

François, Laurent et Frank reviennent aux fondamentaux après avoir sillonné les routes d'Europe durant deux décennies de rock (Shovel, Houston Swing Engine). Avec François au micro et à la guitare, le groupe s'offre une nouvelle virée sur les terrains royaux de ses influences de toujours (Led Zeppelin, RATM, Kyuss).

Hey Satan a retrouvé le Rec Studio de Genève pour y enregistrer son premier LP.Le 10 titres sortira en janvier 2017 sur le label suisse Cold Smoke Records et disponible sur Bandcamp.  Les trois larrons savent le cuisiner live - écrivez à Hummus Booking en cas de doute. Avec une passion et une sincérité rock que les subterfuges numériques ne pollueront jamais, les trois sont prêts pour un nouveau galop sur les terrains du groove et de l'électricité.

 

 

bandcamp

https://heysatan.bandcamp.com/releases

facebook

https://www.facebook.com/heysatanrock/

video
 

GoldenGrunge